La route Transfăgărășan, le symbole de la Roumanie de 151 km de long

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
tourisme , romania, turism, transfagarasan
Pixabay.com

Traduction par : Daniela Murariu 

L’une des plus belles autoroutes d’Europe et, selon Top Gear, la plus belle autoroute du monde, se trouve en Roumanie. Oui, vous avez deviné, il s’agit de la route Transfăgărășan. La route nationale 7C traverse les monts Făgăraș dans la commune Bascov et s’étend jusqu’à proximité de la commune Cârțișoara.

 

Quels objectifs touristiques peut-on visiter sur Transfăgărășan ?

  • Le monastère de Curtea de Argeș connu pour la légende du Maître Manole, ceci date du XVIème siècle et c’est un des plus visités objectifs touristiques de la Roumanie.
  • La Citadelle de Poenari pour arriver à cette citadelle, il faut monter 1480 escaliers, mais la vue spectaculaire vous fera oublier la fatigue.  La citadelle a fonctionné comme forteresse contre les ottomans, la preuve étant les murs épais jusqu’à trois mètres.
  • Le barrage Vidrarul’une des plus connues attractions sur le Transfăgărășan a une hauteur de 160 mètres, datant depuis 1965.
  • Le Lac Bâleale plus connu lac glaciaire de Roumanie, d’une profondeur de plus de 11 mètres, se trouve dans une région déclarée réservation scientifique, et dans sa proximité on peut escalader les Sommets Capra et Buteanu.
  • La Cascade Bâleaavec une hauteur de 60 mètres et située entre les sommets Moldoveanu et Negoiu, on peut arriver à cette cascade seulement en parcourant une route montagneuse d’environ 50 minutes.

Le Musée Ethnographique Badea Cârțan il se trouve dans la commune Cârțișoara, étant dédié à un très connu paysan, Badea Cârțan. Là, on peut voir des décorations, des outils, des icônes peintes sur verre dans le XIXème siècle, mais aussi un ménage paysan spécifique à ces périodes-là. À 9 kilomètres de la commune Cârțișoara, il y a la commune Cârța. Là, on peut visiter l’église fortifiée saxonne, l’Abbaye Cistercienne. Le monastère de Cârța date de l’année 1202.

Routes de montagne dans le Transfăgărășan

Les amateurs des randonnées peuvent trouver de nombreuses routes montagnes dans la proximité du Transfăgărășan :

  •   La cabane Bâlea Cascade (1234 m) – la Cabane Paltinu (2050 m)
  •   La Cabane Paltinu (2050 m) – le Sommet Vânătoarea lui Buteanu (2507 m)
  •   La Cabane Paltinu (2050 m) – le Sommet Moldoveanu (2544 m)
  •   La Cabane Paltinu (2050 m) – le Sommet Negoiu (2535 m)
  •   La Cabane Paltinu – le Sommet Paltinu (2399 m) – le Sommet Iezerul Caprei (2417 m) – Șaua Caprei (2315 m) – la Cabane Paltinu
  •  Transfăgărășan – la Vallée du Stan – Poiana Călugărița – l’ancienne Cabane Călugărița – la Cascade Călugărița – le lac Vidraru – le Barrage Vidraru

 

L’histoire du Transfăgărășan

En 1970, Nicolae Ceaușescu décide de commencer les travaux pour une nouvelle route qui traverse les Carpates Méridionales. Même s’il y avait plusieurs routes intermédiaires entre Valachie et Transylvanie, la peur d’une invasion soviétique entraîne l’initiation immédiate du projet « Transfăgărășan », ayant le rôle de liaison des garnisons de Pitești et Sibiu. Outre son rôle stratégique, il y a aussi les raisons suivantes :

  •   « l’ouverture des bassins forestiers dans le massif Făgăraș » ,
  •   « l’utilisation plus raisonnable des pâturages alpins »,
  •   « la réalisation d’un centre touristique montagneux dans la région du Lac Bâlea ».

La route a été changée plusieurs fois à cause des conditions géographiques et climatiques. Ils ont travaillé toute l’année, dans des conditions sévères, et les tragédies n’ont pas tardé à apparaître, le nombre officiel des décès étant de 40.

L’ouverture officielle du Transfăgărășan, tenue par Nicolae Ceaușescu, a eu lieu le 20 septembre 1974, mais les travaux n’étaient pas finalisés à ce moment-là. Il y a eu besoin de quelques années de plus pour le bitumage et d’autres activités connexes, étant amené dans la forme actuelle en 1980.

Pour l’impressionnante route on a utilisé :

  •   290.000 mètres cubes de matériel pour la maçonnerie
  •   20 tonnes de nitro
  •   3.573 tonnes de ciment
  •   89 tonnes d’acier bétonné
  •   24.000 des mouillages
  •   129 tonnes des filets soudés
  •   14.200 m² de coffrages
  •   1.750 mètres linéaires de tubes confectionnés de béton
  •   4.100 mètres linéaires de tuyau
  •   50 tonnes de confections métalliques
  •   6.900 mètres cubes de sable
  •   6.900 mètres cubes de gravier
  •   3.000 tonnes de gravillons
  •   740 lampes pour éclairage

Quand peut-on circuler sur la route Transfăgărășan ?

La route est toujours ouverte dans la période 1 juillet – 31 octobre. Pendant le reste de l’année, la route reste fermée parce que la météo aléatoire ne permet pas la circulation.

Si vous en savoir plus sur la Roumanie et les merveilles qu’elle nous offre en ce qui concerne le tourisme, vous pouvez lire aussi sur Le Château de Peleș – un bijou architectural de la Roumanie.

Lisez également cet article en roumain.

Sources:

 320 total views,  1 views today

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.