Les vélos classiques – brève histoire et leurs alternatives modernes. Voici les 5 étapes de l’évolution

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
les vélos, biciclete,bicicletas
pixabay.com

Traduction : Zară Daria-Cristiana

Bien que l’aimable été soit fini, emportant avec lui le temps favorable aux promenades et l’énergie vibrante donnée par les rayons du soleil, cela ne devrait pas vous empêcher de pédaler sur les cimes de la liberté et à travers les boucles onduleuses du temps. Aussi que vous soyez passionné par les randonnées audacieuses à travers les forêts mystérieuses de votre pays, ou que vous vous promeniez sur deux roues dans la fumée et l’agitation des villes bondées, cet article est pour vous !

 

Même si on est très habitué à l’image de ces véhicules tel qu’ils se présentent aujourd’hui, les vélos sont passés par plusieurs étapes pour arriver à la forme optimale qu’on connaît aujourd’hui. La technologie derrière ce moyen de transport semble très simple, mais c’est l’apparente simplicité  qui cache des processus minutieux et un brin de complexité. Dans les lignes qui suivent, nous allons faire une incursion dans l’histoire de l’évolution des vélos.

🪵🐲 1. Les vélos et leur plus vieux ancêtre : le célérifère 🪵🐲

L’ancêtre le plus éloigné de la bicyclette est le célérifère, un véhicule inventé en 1790 par le comte français Sivra. Il a été conçu avec un design très simple, voire médiéval, et il était destiné au transport individuel. Contrairement aux attentes, le célérifère n’avait pas du tout de pédales ou de guidon, le mouvement s’effectuant à l’aide des pieds, et la direction était changée lourdement, par une sorte de secousse du devant. Comme on peut l’observer dans l’image ci-dessous, le célérifère se composait d’un cadre qui reliait les roues et d’une selle située à l’arrière de celui-ci, tous les composants étant en bois.

👨🏽‍🔧💡 2. Les vélos – un nouveau modèle : la Draisine 👨🏽‍🔧💡

Quelques décennies plus tard, plus précisément en 1818, le noble allemand Karl Drais a révolutionné l’invention de Sivra, en ajoutant des améliorations visibles. Le nouveau modèle proposé par Drais facilitait le changement de la direction grâce à l’implantation de la roue directionnelle à l’avant du véhicule. Un autre changement est le placement de la selle au milieu du cadre en bois qui reliait les deux roues. Le mouvement se faisait encore à l’aide des pieds.

🦴😬 3. Les vélos d’aujourd’hui et leur prédécesseur 🦴😬

L’année 1835 marque l’apparition du prédécesseur du vélo tel qu’on le connaît, un véhicule à deux roues mis en mouvement en actionnant les pédales. Son inventeur, Kirkpatrick Macmillan, a construit un vélo différent des modèles précédents, en utilisant le cadre et les roues en métal déjà inventés en 1816 par Sauerbrun et Niepce. Le nouveau vélo était muni de pédales et de frein, ce qui permettait de le mieux contrôler.

Il est important de mentionner l’aspect du vélo, car il avait exclusivement des composants métalliques et les roues étaient de taille inégale, celle de l’avant étant plus petite que celle de l’arrière. Même si l’on était tenté de croire que l’avancement de la technologie allait apporter une amélioration au niveau du confort, le fait qu’on a remplacé le bois par l’utilisation d’un matériau plus dur a eu des avantages négligeables par rapport aux inconvénients.

En raison du manque de pneus et de confort, les déplacements étaient très souvent difficiles et cahoteux. Donc, ce n’est pas étonnant que les vélos aient été surnommés « secoueurs d’os » à cette époque-là. On peut dire que les gens de l’époque profitaient des « séances » chez le chiropraticien par une simple balade à vélo.😂

⚙️ 4. Les vélos – le vélocipède et le premier véhicule qu’on appelle « vélo » ⚙️

Etymologie : du latin- velox = rapide/prompt + pes = pied

En 1865, le vélocipède est né, un véhicule qui  provoquera une vague d’étonnement parmi les citoyens. Les frères Michaux ont eu une vision unique et ont construit le nouveau vélo de manière à parcourir une distance plus longue à chaque pédalage. Pour répondre avec succès à cette exigence, la roue d’avant avait un diamètre beaucoup plus grand que celle de l’arrière.

Le design spécial et assez drôle a apporté au véhicule une popularité enviable à l’époque. L’invention des frères Michaux fut la première à porter le nom officiel de vélo et elle coûtait environ un salaire moyen cumulé sur six mois.

Cependant, les vélos n’étaient pas très sûrs, toute irrégularité de la route provoquant,  souvent, une bonne chute à la tête. C’est pour cela que le tricycle à hautes roues à l’arrière a apparu et a été utilisé notamment par les femmes, les médecins, les prêtres et les aristocrates.

🛠 5. Les vélos et leurs dernières améliorations 🛠

Dans la seconde moitié du XIXème siècle, une série d’innovations qui ont déterminé la création du modèle pour les vélos d’aujourd’hui est apparue. En 1879, Harry John Lawson a ajouté une chaîne de transmission à la roue de l’arrière, a attaché des pédales au cadre et a installé une fourche au guidon.

En 1885, John Kemp Starley a construit une bicyclette avec des roues de même taille tout en utilisant exclusivement des composants métalliques. Deux ans plus tard, John Boyd Dunlop couronne l’invention en y ajoutant une dernière amélioration : les pneus en caoutchouc.

🔌🚲 Les vélos classiques et leurs alternatives 🔌🚲

La technologie qui évolue sans cesse, a rendu possible le développement des vélos électriques, des véhicules très appréciés par les clients, car ils facilitent le transport et offrent une série d’options inexistantes au vélo classique. Cette machine est munie d’un moteur électrique, dont le rôle est d’assurer le déplacement du vélo jusqu’à 25 km/h, et d’une batterie Li-Ion qui assure l’alimentation électrique.

L’utilisateur a deux options : soit laisser en fonction le vélo, tout en comptant strictement sur le moteur électrique et sans pédaler pour maintenir le mouvement, soit pédaler simultanément avec le moteur électrique, situation dans laquelle la vitesse du déplacement et l’autonomie augmentent. La batterie peut être chargée sur une prise normale pendant 5-7 heures environ.

Il y a aussi la possibilité d’utiliser des vélos de fitness, qu’ils soient elliptiques ou stationnaires. Ce type de vélo représente une véritable aide pour tous ceux qui veulent rester en forme ou s’entraîner dans le confort de leur foyer, ou à la salle de fitness, dans une ambiance plus compétitive.

Les vélos stationnaires imitent fidèlement le principe de fonctionnement des vélos classiques, tandis que les vélos elliptiques combinent les caractéristiques d’un vélo stationnaire avec celles d’un stepper. Ainsi, les vélos elliptiques entraînent une gamme plus large de catégories musculaires.

✔️ Les vélos – avantages et inconvénients du 3 types ❌

  Les vélos classiques Les vélos électriques Les vélos stationnaires / elliptiques
 

 

    Avantages

-vous brûlez des calories et vous pouvez maintenir un mode de vie sain ;

-vous passez du temps dans la nature et vous pouvez vous détendre;

– vous contribuez à l’élimination de la pollution, tout en maintenant la santé de la planète ;

-vous vous infiltrez dans le trafic plus facilement et vous arrivez à destination plus rapidement ;

-vous économisez de l’argent.

– de longues distances sans épuisement;

– vous économisez de l’argent, l’entretien et l’alimentation étant pas très chères pour ce véhicule;

-le design.

-parfait pour les entraînements cardio;

-recommandé pour les personnes en surpoids et pour celles qui ont des problèmes articulaires ;

-les dotations spécifiques permettent un enregistrement précis des paramètres physiologiques ;

-vous pouvez également l’utiliser pendant les saisons froides, car vous évitez les conditions météorologiques défavorables.

 

Désavantages

– vous faites un effort plus grand;

-ne vous protège pas de la pluie, de la neige et, en hiver, il devient plus difficile de l’utiliser ;

– vous vous exposez à certains dangers une fois que vous devenez un participant de la circulation.

-est plus lourd que les vélos ordinaires à cause  de l’équipement supplémentaire ;

-est plus cher que les vélos classiques ;

-si vous oubliez de le charger, vous pouvez rester sur la route.

-vous ne pouvez pas profiter de la nature et du sentiment conféré par la balade en plein air sur un vélo classique ou électrique ;

-brûle moins de calories que d’autres entraînements avec une intensité similaire.

 

 

 

 

 

 

 

Encore, si vous êtes intéressé par la santé et si vous désirez avoir un mode de vie plus sain, vous pouvez lire ici un article sur l’importance du petit-déjeuner.

Vous pouvez aussi lire cet article en roumain.

Sources :

 627 total views,  4 views today

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *