Le Syndrome de l’Imposteur : Est-ce que tu sens aussi que tu ne mérites pas ce que tu as ?

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
le syndrome de l'imposteur
Pexels.com

Traduction par : Daniela Murariu

Même si toute ma vie on m’a dit que si je travaillais, je recevrais des résultats à mesure, dans la vie d’adulte, j’ai dû faire face à une autre surprise : le sentiment que je ne mérite pas ce que j’ai, malgré les efforts. J’ai trouvé, accidentellement, qu’il y a quelque chose appelé le Syndrome de l’Imposteuret je ne suis peut-être pas la seule à en être atteinte.  

Disons que tu as travaillé jour et nuit à un projet. Tu t’es donné même le souffle pour ce projet et ceci a été parfait. Tu as reçu des éloges, des bonnes notes, des parrainages – quel que soit le niveau, une chose est sûre : tu as reçu ce que tu méritais à la suite de ton effort. Et, cependant, au lieu de profiter de la réussite, tu sens que tu ne devrais pas être dans la fonction respective, ou qu’une autre personne mériterait ce que tu as reçu. N’est-ce pas que « le Syndrome de l’Imposteur » est un nom approprié ?

Qu’est-ce que le Syndrome de l’Imposteur ?

Le Syndrome de l’Imposteur est, en gros, un sentiment qui te fait croire que tu n’es pas aussi bon que les autres. Tu as l’impression que quelqu’un peut toujours se rendre compte que tu ne connais rien ou va découvrir que la seule raison pour ta réussite est le coup de chance. Cette expression a été utilisée pour la première fois pendant les années ’70, mais aujourd’hui, plus que jamais, elle semble être de plus en plus ressentie.

Si tu souffres du Syndrome de l’Imposteur, tu auras les « symptômes » suivantes :

  • une faible estime de soi ;
  • l’impression que tu connais tes limites et tes compétences ;
  • la peur de ne pas être à la hauteur des attentes ;
  • l’exagération du travail ;
  • le sabotage de ton propre succès.

Tu peux aussi devenir dramatique si tu ne réussis pas tout de suite quelque chose. Ce sentiment, à côté de l’anxiété, la honte et probablement une bouffée de motivation, forment le cocktail appelé « le Syndrome de l’Imposteur ». Est-ce qu’il semble impossible de reconnaître que tu mérites ce que tu as ? Peut-être que le fait que presque tout le monde se sent de la sorte peut t’aider. Essaye d’exprimer ce sentiment lourd et éduque les autres que ce sentiment a un nom et que tu n’es pas le seul qui se sent comme ça…

Le Syndrome de l’Imposteur ne se manifeste pas de même à tous!

Attention ! Observe attentivement dans quelle typologie tu te retrouves pour commencer lentement la guérison.

1. Le perfectionniste Je dois absolument avoir 10 ! Je n’accepte rien de moins. Tout doit être parfait !

2. Le super héros Si j’étais vraiment compétent, je pourrais faire tout immédiatement !

3. L’expertSi j’étais vraiment intelligent, je saurais déjà comment résoudre !

4. Le génieSi j’étais intelligent et compétent, j’apprendrais plus rapidement ! 

5. Le loup solitaireJe ne peux l’appeler succès que si je n’étais pas aidé par quelqu’un.

Le paradoxe de ceux qui savent qu’ils souffrent du Syndrome de l’Imposteur est que ce sentiment les empêche de trouver l’aide d’un thérapeute. Ils considèrent que ce sentiment ne mérite pas une attention particulière et qu’ils ne méritent pas de compréhension. Et, pourtant, est-ce que tu peux combattre d’une certaine manière le syndrome de l’imposteur qui peut te conduire même à la dépression ?

Comment vaincre le Syndrome de l’Imposteur

o   Cherche la source ! – Est-ce que tu as été comparé avec un camarade de classe ou un ami de famille quand tu étais petit ? As-tu été catalogué le plus souvent comme « le plus intelligent » ?

o   Reconnais les signes ! – Cherches sur Internet les articles liés à ces sentiments, peut être tu trouveras même cet article…

o   N’oublie pas que tu n’es pas seul ! – Certainement, derrière ceux qui « savent tout » ou ceux qui ne veulent pas essayer à évoluer, ce sentiment se cache, parce qu’il se fonde sur certaines peurs très naturelles.

o   Essaye de renoncer au perfectionnisme ! – Même si c’est louable le fait que tout est parfait, seulement tu sais que derrière il y a beaucoup de stress, des nuits blanches et crises de nerfs. Même si cela pourrait fonctionner pour une période, on ne sait jamais quand ce syndrome te fera craquer. Les hommes ont eu des échecs avant et la Terre ne s’est pas arrêtée…crois-moi !

o   Célèbre ton succès ! – Si tu n’avais pas mérité d’obtenir quelque chose, tu ne l’aurais pas obtenu. La vie est plus simple que tu t’imagines. Si tu as passé un examen, mange quelque chose que tu ne te permettes pas tous les jours. Si tu as obtenu une augmentation ou bien tu as trouvé un boulot, bois un verre de vin ou achète le vêtement que tu désirais. Invite tes amis au cinéma si finalement tu as commencé à faire du sport. Toute victoire doit être célébrée et reconnue.

N’oublie pas ! Tout ce que tu ressens est très réel et tu mérites d’être entendu et écouté par quelqu’un.

Vous pouvez également lire cet article sur le syndrome de l’imposteur en roumain.

Sources:

Si tu veux trouver plus sur la vie et des raisons pour être heureux et content de toi, tu peux lire aussi Aimes-tu la vie ? 13 raisons pour être heureux.

 554 total views,  1 views today

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *