Le Château de Peleș – un bijou architectural de la Roumanie

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
castillo Peleș, Castello Peleș, Castelo de Peleș
Foto: pixabay.com

Traduction: Gabriela Popescu

Le Château de Peleș a été construit comme résidence d’été pour les monarques de la Roumanie pendant les années 1873-1914. Situé à Sinaia, dans la Vallée de Prahova, le château héberge à présent le Musée National de Peleș, celui-ci étant la propriété de la Famille Royale de la Roumanie. L’importance de l’édifice est incommensurable, surtout grâce à son caractère unique et à sa valeur historique et artistique.

La Construction du Château de Peleș

Désir du premier roi du peuple romain, Carol Ier, le Château de Peleș a été construit selon les plans des architectes Johannes Schultz, Carol Benesch et Karel Liman. Il a été ensuite décoré de J. D. Heymann, August Bembé et Bernhard Ludwig.

Les trois premiers projets du Château de Peleș ont été des répliques d’autres palais d’Europe, mais tous ont été refusés par le roi à cause du manque d’originalité et  des coûts élevés de construction.

Le début des travaux est marqué par des conditions défavorables et hostiles, les éléments de la nature mettant les ouvriers en difficulté. Ceux-ci ont fait de leur mieux pour empêcher les glissements de terrain et pour garder sous contrôle les cours de l’eau souterraine. Ces aménagements précurseurs aux constructions proprement dites ont duré 2 ans et ont eu besoin de 300 d’ouvriers qui peinassent afin de s’assurer que le lieu était adéquat à la construction.

La cérémonie de pose de la première pierre a lieu le 10/22 août 1875 et semble-t-il, quelques dizaines de pièces d’or de « 20 lei », avec l’image du Carol Ier, y sont enterrées.

Nous, Carol de Hohenzollern, l’autorité du peuple roumain, et Élisabeth de Wied, la dame de roumains, nous avons ordonné la construction du Château de Peles pour qu’il nous soit, pendant l’été, une résidence sauvegardée et bénie. Pour cela, j’ai chargé l’architecte Wilhelm Doderer, professeur d’architecture à L’Université technique de Vienne, pour élaborer les projets du château et des dépendances, en guidant la construction.

Ayant comme modèle l’élégance italienne et l’esthétique allemande, le Château de Peleș, qui réunit d’une manière harmonieuse les différents styles classiques européennes, est le fruit du travail des ouvriers venus de tout le continent européen : des maçons de l’Italie, des travailleurs de la Roumanie, des charpentiers de l’Allemagne et du Hongrois, des maîtres tailleurs de pierre de la Tchéquie. Tous ont contribué directement à cette grandiose construction.

 L’inauguration de 7 octobre 1883 et l’importance de l’édifice

Cet événement s’est déroulé en présence de grands dignitaires et, bien évidemment du Roi et de la Reine, ceci n’étant pas seulement une simple inauguration. La construction du Château du Peleș a été une occasion pour exprimer la forte liaison entre le souverain et les citoyens du pays, toutes se réunissant d’une façon harmonieuse et prospère. Voilà les paroles énoncées par le roi lors de cette circonstance :

On a bâti ce château comme une marque viable que la dynastie, librement choisie par la nation, est profondément ancrée dans ce beau pays. On récompense l’amour de notre peuple par la confiance infinie que l’on a dans l’avenir de notre chère patrie.

Concernant la mise en place du Château de Peleș, celle-ci a été influencée, outre de la beauté spécifique des terres roumaines, de sa proximité de la frontière Autriche-Hongrie à cette époque. Les modifications ultérieures du territoire auront comme résultat la situation du Château de Peleș juste au cœur du pays. 

 

Vezi această postare pe Instagram

 

O postare distribuită de Noi călători (@noicalatori)

Le Château de Peleș  acquiert une importance encore plus grande en devenant la résidence d’été de la famille royale. En général, celle-ci y habitait de mai à novembre. C’est toujours ici où viendra au monde Carol II, le premier roi de la dynastie, né aux terres roumaines et le premier baptisé par l’Église orthodoxe.  

Même après l’inauguration, des modifications ont été faites, le château se trouvant dans une expansion continue.

Le Château de Peleș- l’hébergement de nombreuses rencontres décisives et des personnalités distinguées 

D’importantes décisions ont été prises au Château de Peleș. Ils  s’y sont déroulés des rencontres politiques, mais la plus grande signification appartient aux Conseils de la Couronne de 1914, quand on a décidé la neutralité de la Roumanie pendant la Première Guerre Mondiale.

Des écrivains, des musiciens tels que George Enescu, des gens de culture, tous ont admiré la splendeur du Château de Peles et de ses environnements. L’un des invités les  plus importants  a été l’empereur de l’Autriche-Hongrie, Franz Joseph.

Sa visite a eu lieu en 1896 et lors de cette occasion, il a prise de nombreuses photographies pour immortaliser les beaux environs. En 1906, le roi Franz Joseph devait retourner au château, mais cet événement ne s’est plus passé. Pour cette occasion, un appartement impérial a été aménagé. 

En 1921, au Château de Peleș a lieu la noce de la princesse Ileana (l’une des sœurs du Carol II), une occasion pour les grandes personnalités de l’époque, ainsi que Nicolae Iorga, de se rencontrer.

Les pièces du château

Le Château de Peleș compte 160 de pièces et de nombreux escaliers et entrées intérieures. Aux alentours du château,  deux autres constructions, de dimensions plus réduites,ont été construites, « Pelișorul » et « Foișorul ». 

Étant le premier château complètement électrifié de l’Europe, les installations de Peleș étaient considérées modernes pour cette époque-là. Le château avait de chauffage central encore depuis 1883 et le panneau de verre du hall d’honneur pouvait être alimenté par un un moteur électrique. A l’intérieur du château il y a même une petite salle de théâtre ayant 60 places et une loge royale.

De nos jours, les pièces les plus importantes  du Château de Peleș qui peuvent être visitées sont :

  •       Le Hall d’Honneur
  •       La Bibliothèque royale
  •       Les Salles d’armes
  •       La Salle de musique
  •       La Salle Florentine
  •       La Salle Maura
  •       La Salle de théâtre
  •       La Salle de concerts
  •       L’appartement impérial
  •       La salle de Conseils
  •       Le Bureau
  •       La Salle de séjour
  •       Le Salon turc 
  •       La Chambre royale

 

Autour du Château de Peleș il y a 7 terrasses soigneusement décorées avec des statues, des fontaines et des vases ornementaux. Le parc et les jardins pouvaient être admirés par le  public depuis le règne du Carol Ier, selon le modèle de son père qui offrait accès au château de Sigmaringen.

Le Château de Peleș pendant la période communiste et à présent 

En 1948, le Château de Peleș a été confisqué par le régime communiste et en 1953, il est devenu musée. Pendant les dernières années du communisme (1975 – 1989), on a ordonné la fermeture du domaine autour du château pour le public. Les seules personnes qui avaient accès dans cette zone étaient les militaires, le service de sécurité et de maintenance.

L’idée selon laquelle le Domaine Royal de Peleș aurait fait partie du Domaine de la Couronne et, par conséquent, de la propriété de la Roumanie a été propagée par le régime, pendant la période communiste, sans être réelle. Le Château de Peleș, de Pelișor et de Foișor, ceux-ci ont été construits avec l’argent du roi Carol Ier, obtenu par la vente d’une propriété d’Allemagne. Le roi n’a pas voulu utiliser l’argent de la liste civile. 

Dès 1990, le Château de Peleș est de nouveau ouvert à la visite . Après le Château de Bran, il est considéré le deuxième musée le plus visité du pays.

Les histoires du Peleș

La Reine Élisabeth – appelée la reine poète- a été inspirée par le charme du Château de Peleș pour enchaîner les motifs romains et ceux allemands dans un exceptionnel volume de contes. Ce volume est destiné à transporter les enfants tant que les adultes dans un beau voyage aux alentours du château où l’être humain est entièrement connecté à la nature et à la magie du Peleș.

Le volume a été publié sous le pseudonyme littéraire que la reine avait adopté– Carmen Sylva. Actuellement, le volume contient aussi une inédite collection des photos intitulée Le Couple Royale Carol Ier et Élisabeth au Château de Peleș.

 

Vezi această postare pe Instagram

 

O postare distribuită de Andreea (@mandreea01)

Les histoires du Peleș représentent, particulièrement, du point de vue littéraire : d’un côté une symbiose réussie entre les motifs allemands et roumains tirés de contes populaires, et de l’autre côté, un succès sous l’aspect de la médiation culturelle et de la promotion du tourisme. Du nom du ruisseau, inconnu jusqu’à ce moment-là , la Reine réussit à lier des histoires et légendes, en lui conférant une valeur symbolique telle du Rhin de son pays natal. D’ailleurs, la Reine envisage d’élever le nom du Peles au statut d’un symbole de la nouvelle dynastie roumaine et de le rendre célèbre par le biais de la littérature. Silvia Irina Zimmermann

Ainsi, un symbole profondément ancré dans l’histoire du peuple roumain, le Château de Peleș continue à être un emblème des roumains, un point touristique d’importance nationale, un endroit spécial et un véritable chef d’œuvre architecturale pour les amateurs d’art.  

Si vous étiez captivés par l’histoire du Château de Peles, vous pourriez jeter un coup d’œil sur cet article qui présente les châteaux mirifiques à visiter sur Val de Loire.

Si vous voulez, vous pouvez accéder l’article en roumain, seulement avec un click.

Sources:

 337 total views,  3 views today

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.