Le 14 mars 1881 – le roi Charles 1er met le Royaume de Roumanie sur la carte

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
14 martie 1881, Charles, Regele Carol I, Peles, Château de Peleș, le 14 mars 1881
Castelul Peleș, statuia lui Carol I , Foto: commons.wikimedia.org

Traduction : Dinu Oana Cristina

Un événement important pour la Roumanie des XIXe et XXe siècles a eu lieu le 14 mars 1881. Le roi Charles 1er ajoute le Royaume de Roumanie sur la carte. Ce changement a été bien reçu par la majorité des citoyens, mais il y a aussi eu des obstacles mineurs causés par des opinions critiques.       

Par conséquent, pour une bonne compréhension de ce chapitre de l’histoire de la Roumanie, on discutera du contexte historique, du parcours et des conséquences.

Contexte historique

Ce changement de la Roumanie est anticipé dans le royaume depuis l’adoption de la Constitution de 1866. La première constitution du pays a été adoptée dans le contexte de l’abdication d’Alexandre Jean Cuza et de la décision unanime des hommes politiques de l’époque de porter au pouvoir un prince étranger. Ainsi, Charles 1er ou Carol I de Hohenzollern-Sigmaringen est élu seigneur par l’Assemblée Législative le 10 mai 1866. La promulgation de cette loi fondamentale qui a eu la plus longue durée parmi les constitutions de la Roumanie, a représenté une réalisation significative pour le seigneur.

Une décennie plus tard, la Guerre d’Indépendance, appelée aussi la guerre russo-roumaine-turque, a lieu entre 1877 et 1878. A la fois avec la Serbie et le Monténégro, la Roumanie a réussi à obtenir son indépendance. Les troupes roumaines avaient réuni leurs forces et ont résisté héroïquement aux attaques ennemies, réussissant à triompher courageusement.

Cependant, le sud de la Bessarabie reste annexé à la Russie. Suite aux traités de paix de San Stefano et de Berlin, la Roumanie reçoit la Dobrogée du Nord qui comprend Tulcea et Constanţa.

Le parcours

Le 14 mars 1881 le pays célébrait le seul événement qui avait lieu sur le territoire roumain : le Parlement votait la loi par laquelle l’ancienne Principauté de Roumanie devenait un royaume et Charles 1er, un roi très aimé. Le Royaume est reconnu par les sept Grandes Puissances dirigées par la Turquie. Après 15 ans de règne et de développement harmonieux apporté au pays, Charles 1er et son épouse, Elisabeth, se réjouissaient de ce nouveau statut et étaient acclamés par le peuple.

A ce moment-là (le 14 mars 1881) qui apportait une vibration électrisante de patriotisme dans les cœurs des Roumains, Charles 1er déclarait :

Je ne reçois pas le titre de Roi pour moi, mais pour l’élargissement de la Roumanie, étant certain qu’il ne rompra pas les liens qui m’unissent à mon peuple à travers les luttes et les difficultés que nous avons affrontées ensemble. Que Dieu permette au premier roi de Roumanie de se réjouir du même amour, qui a récompensé le dernier prince de tous ses difficultés.

On décide la réalisation de la Couronne d’Acier qui représentait un symbole royal de la Roumanie. La Couronne a été fabriquée d’un canon ottoman capturé pendant la Guerre d’Indépendance, le matériau rendant hommage aux braves soldats qui avaient défendu leur pays. Elle est offerte au nouveau roi à l’occasion de son couronnement et de la proclamation du royaume. Il devient une tradition noble que cette couronne soit portée par les représentants de la famille royale lors d’occasions solennelles.

Des conséquences

Avec la transformation de la Roumanie en royaume, à partir du 14 mars 1881, l’économie du pays a connu une période de développement et de progrès. Les industries modernes ont avancé, celles qui ont mené le pays plus proche des idéaux européens. Un progrès significatif est également enregistré dans le domaine des transports, étant constitué la Société des chemins de fer roumains. Dès 1869, le premier chemin de fer de la Roumanie, celui qui reliait la section entre Bucarest et Giurgiu, a été mis en service.

Charles 1er soutient également de nouvelles constructions, comme le pont de Cernavodă construit par Anghel Saligny et le canal des Portes de Fer qui permettra de fluidifier le trafic commercial sur le Danube. On observe également un progrès considérable dans le domaine de l’industrie pétrolière à travers la construction de raffineries, dans le domaine textile et dans l’agriculture.

Toutefois, le processus de changement, commencé le 14 mars 1881, a également rencontré des opinions contraires des représentants politiques de l’intérieur du pays, qui considéraient qu’il n’est pas prêt et que l’avenir était incertain. Des tentatives ont également été faites pour éliminer les tendances et les influences du Parti socialiste, même plus encore, pour le punir, car il était soupçonné d’être impliqué dans une attaque contre le Premier ministre.

Selon les discours des libéraux aux réunions préalables à l’événement, il semble même qu’ils aient été quelque peu contraints d’accepter et d’être d’accord avec cette décision. Donc, toujours dès le 14 mars 1881, les désaccords entre les partis politiques pouvaient compromettre ce progrès vers l’officialisation de la monarchie. Vous pouvez en savoir plus sur ces opinions dans cette étude.

 

En conclusion, la proclamation du royaume a apporté de nombreux avantages au pays, a renforcé son indépendance et a rapproché les Roumains, en les motivant à espérer et à contribuer à la construction d’un meilleur avenir.

Si vous avez aimé cet article, lisez aussi sur 4 personnalités françaises qui viennent de Roumanie.

Ici vous pouvez lire cet article en roumain.

Sources:

 320 total views,  1 views today

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.