7 inventions coréennes de l’époque du Royaume Joseon

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
inventions coréennes, superstitions, lingua coreana, idioma coreano
pixabay.com

Il y a quelques inventions coréennes très intéressantes qui proviennent de l’époque du Royaume Joseon. Que nous utilisions ces outils aujourd’hui dans la vie quotidienne, à grande échelle, ou non, si vous trouvez intéressant d’en savoir plus et de découvrir l’histoire et l’origine de quelques inventions, cet article est pour vous.

Contexte historique

Pendant la première partie du Royaume Joseon, Sejong le Grand est monté sur le trône en 1418 en tant que régent, mais jusqu’à la mort de son père en 1422, année où il devint de plein droit. En raison de son éducation confucéenne et néo-confucéenne, le quatrième roi du Royaume Joseon allait devenir un roi qui agit dans l’esprit de ces doctrines.

Ainsi, Sejong est un chef qui aime beaucoup ses sujets, qui veut faciliter leur vie (notamment celle des hommes des couches sociales inférieures) et qui encourage les progrès de la science, de la technologie. Donc, il a eu un rôle important pour la prospérité de son royaume et pour son développement de divers points de vue, tels qu’économique, culturel et technologique.

Pendant l’époque du Royaume Joseon, en plus de la classe aristocratique d’érudits confucéens, – yangban –  il y avait une classe moyenne – jungin – qui comprenait un certain nombre de spécialistes. Les derniers n’avaient pas passé les examens d’État, (parce que la préparation était soit extrêmement difficile, soit trop chère), mais ils avaient réussi certains examens techniques, devenant ainsi des experts dans divers domaines, tels que : la médecine, les mathématiques, l’astronomie, etc.

Le roi Sejong (1418-1450) a encouragé précisément cette couche moyenne de la société, qui a engendré une série d’innovations scientifiques et de nombreuses inventions que l’on reconnaît même aujourd’hui. Alors, voilà 7 inventions coréennes de l’époque de Joseon :

1. Inventions coréennes – 혼천의 (Honcheonui)

L’intérêt des Coréens pour l’astronomie et la météorologie a été stimulé dans une grande mesure par les pratiques agricoles. Depuis les plus anciens temps, la Corée a été un pays profondément agricole, et surtout à l’époque, ce qui rendait de plus en plus nécessaire l’existence d’un certain chronométrage et des mesures précises.

Puisque l’astronomie joue un rôle important en agriculture (elle aide à connaître les périodes de récolte, de semis, etc.) de tels calculs étaient indispensables à une production riche. Ainsi, Jang Yeong-sil, célèbre innovateur du Royaume Joseon, a inventé un observatoire royal avec une sphère armillaire. Il fonctionnait sur base d’eau (c’était la sphère qui se rotait, celle qui indiquait le temps).

Donc, Honcheonui était un véritable « calendrier » astronomique qui a permis aux scientifiques de calculer et de prédire avec précision tous les phénomènes célestes majeurs. Également, on peut voir l’image de cette invention sur le billet coréen de 10 000 wons.

2. Inventions coréennes – 갑인자 (Gabinja)

Choe Yun-ui fut celui qui inventa une des premières imprimeries en 1234, durant le Royaume Goryeo, mais durant le règne du roi Sejong, en 1434, les scientifiques ont construit Gabinja. À ce sujet, on a dit que « c’était deux fois plus rapide que les imprimeries précédentes et qu’elle a imprimé les caractères chinois avec une beauté et une clarté étonnantes ».

Cette invention a également contribué à une diffusion plus rapide des connaissances et à la création des copies fidèles. Les scribes qui travaillaient dur et qui pouvaient déformer involontairement ou volontairement le contenu original des écrits, finissent par disparaître.

Les Coréens de l’époque Joseon ont été les premiers à imprimer un livre à l’aide de caractères mobiles métalliques sur papier. Ce livre s’appelle Jikji. Il est attribué au moine bouddhiste Seon Baegun et l’impression a été exécutée dans le Temple Heungdeok.

3. Inventions coréennes – 측우기 (Cheugugi)

Comme je l’ai déjà dit, pendant le Royaume Joseon, l’économie de la Péninsule Coréenne était principalement basée sur l’agriculture et était, par conséquent, vulnérable aux conditions météorologiques imprévisibles. D’ici le grand besoin de mesures et de calculs ressenti dans le domaine de l’agriculture.

Initialement, la méthode de mesure des précipitations (la mesure de la profondeur de l’eau dans les flaques de pluie) est inefficace, car une grande partie de l’eau finit par être absorbée dans le sol. Mais une fois que le pluviomètre pour garder des enregistrements précis des précipitations a été inventé par Jang Yeong-sil, cette innovation a eu une grande résonance dans tout le domaine de l’agriculture. Le pluviomètre révèle son importance, surtout à une époque où l’agriculture, peu développée en termes de technologie, représentait la pierre angulaire grâce à laquelle le peuple coréen parvenait à survivre.

Jang Yeong-sil a aidé à découvrir de meilleurs modes de gestion de l’eau. Ensuite, le pluviomètre a été introduit dans tout le pays pour collecter des données sur les moyennes annuelles de précipitations dans différentes régions du territoire coréen et a été utilisé comme outil officiel pour les observations météorologiques du Royaume Joseon depuis 1442.

Il est vrai qu’on a tenté depuis l’Antiquité (en Grèce – 500 avant JC, et en Inde – 400 avant JC) à faire des mesures de précipitations, mais l’appareil de Jang Yeong-Sil a été le premier instrument scientifique qui a contribué aux calculs systématiques des précipitations.

De plus, cette innovation correspond au pluviomètre de nos jours, donc cette invention coréenne sert encore aujourd’hui, à grande échelle, même si peu connaissent son origine. Ainsi, on dit que la Corée a les plus longs records de précipitations du monde.

4. Inventions coréennes – 한글 (Hangeul)

Sejong s’était occupé par la création et la promulgation de l’alphabet coréen d’aujourd’hui, qu’on appelle aujourd’hui Hangeul. Le développement de l’alphabet Hangeul est traditionnellement attribué à Sejong. Cet alphabet a été achevé en 1443 et publié en 1446. 

Le script était généralement connu jusqu’au XXème siècle sous le nom que Sejong lui a donné, Hunminjeongeum (qui signifie « Des sons appropriés pour instruire le peuple »). Avant la création du Hangeul, les Coréens de l’époque écrivaient principalement à l’aide des systèmes d’écriture phonétique basés sur l’écriture chinoise, comme par exemple : idu, hyangchal, gugyeol et gakpil.

Il était très difficile d’apprendre à écrire pour les classes inférieures, qui manquaient souvent d’instruction, en utilisant les caractères chinois. Donc, pour promouvoir l’alphabétisation parmi les gens ordinaires, Sejong et quelques savants linguistes ont inventé cet alphabet. À cause de l’influence du confucianisme et de la culture chinoise, le Hangul n’a été utilisé par les érudits coréens que plus tard (après 1945).

De plus, le Hangul est un alphabet très ingénieux. Souvent les lettres coréennes ressemblent à la position de la langue du moment où le son est produit. Donc, c’est un alphabet très logique et facile à apprendre.

Un homme sage peut l’apprendre avant la fin de la matinée ; même un homme stupide peut l’apprendre en dix jours. 

5. Inventions coréennes – 자격루 (Jagyeongnu)

Jang Yeong-Sil a fait ce que nous appellerions aujourd’hui une alarme. Samguk Sagi note qu’au cours de la période des Trois Royaumes, un bureau a été mis en place pour superviser l’utilisation des horloges à eau.

L’horloge à eau coréenne se composait de deux pots d’eau empilés. L’eau tombait de haut en bas à un rythme mesuré et le niveau d’eau indiquait l’heure de la journée. C’était très fatigant, car une personne devait être toujours sur ses gardes et battre un tambour toutes les heures pour informer le public de l’heure actuelle.

En fait, les horloges à eau n’étaient pas nouvelles, étant déjà inventées par les Arabes et les Chinois (en 1091). Après avoir entendu parler de l’utilisation d’horloges à eau dans des pays étrangers, Sejong a confié à Jang Yeong-Sil et à d’autres scientifiques la tâche de construire une horloge pour rivaliser avec les étrangères.

Après l’échec de leurs premières tentatives pour développer une horloge à eau opérationnelle, Jang s’est rendu en Chine pour étudier les différents modèles d’horloges à eau. Ainsi, à son retour en 1434, il créa la première horloge à eau en Corée, Jagyeokru, qui pouvait automatiquement marquer l’heure à l’aide des sons d’une cloche, d’un gong et d’un tambour. Donc, elle était utilisée pour mesurer le temps dans le royaume Joseon.

Cette horloge à eau n’a pas été bien conservée et n’a pas survécu jusqu’à nos jours. Cependant, des reconstructions de Jagyeokru ont été faites sur la base des descriptions des textes.

Elle est bien meilleure que celle sous le règne de l’empereur Shundi de la Dynastie Yuan. Le travail de précision effectué par Jang Yeong-sil a créé une machine qui peut être transmise à travers les générations. – Extrait des Annales du roi Sejong

6. Inventions coréennes – 수표 (Supyo)

Pour développer une meilleure gestion de l’eau, le roi Sejong a demandé aux scientifiques de trouver des moyens d’informer les agriculteurs sur la quantité d’eau disponible. En 1441, Jang Yeong-Sil inventa la première jauge d’eau au monde, appelée Supyo.

7. Inventions coréennes – 거북선 (Geobukseon)

Une autre invention célèbre était le « navire tortue », le premier navire cuirassé au monde. Il a été construit à la fin du XVIe siècle et a été utilisé dans la lutte contre l’invasion des navires japonais.

Donc, sous le patronage du grand roi Sejong pour lequel la valeur humaine, le talent et la diligence prévalent sur le statut social, la Péninsule Coréenne se développe beaucoup. Elle connaît de nombreuses inventions que nous pouvons rencontrer encore aujourd’hui et on la considérée comme l’un des plus avancés territoires du point de vue scientifique à l’époque.

Encore, si vous êtes intéressé par la Corée du Sud, vous pouvez lire cet article qui porte sur le Hallyu (l’ampleur de la culture coréenne) et qui vous propose 12 séries asiatiques à regarder.

Sources :

 422 total views,  3 views today

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.