Être professeur – le métier unique qui impacte tous les gens

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
professeur, ziua profesorului, insegnante
Pexels.com

Traduction : Gabriela Popescu 

Le beau métier de professeur – on doit absolument admettre que ce métier mérite d’être célébré chaque jour, pas seulement un jour par année.

Au moment actuel je peux affirmer avec satisfaction que j’ai l’opportunité de communiquer des informations valeureuses aux nouvelles générations et   je m’en réjouis, pas de mon banc, mais juste de mon bureau de professeur. Je me suis proposée de prendre ce chemin depuis longtemps et aujourd’hui je suis fière d’affirmer que j’ai atteint mon objectif : d’être un professeur !

Il n’y a aucun autre métier plus important que celui de professeur

Pensez un moment à votre vie et à votre métier. Etes-vous médecin ? Etes-vous ingénieur ? Traduisez-vous des livres ? Jouez-vous du violon ? Défendez-vous des gens devant le tribunal ? Il est impossible d’avoir un métier, sans avoir passé, tout d’abord, par la main d’un professeur ! Des pompiers, des architectes, des athlètes – tout le monde a eu, au moins, un  « instructeur » qui leur a enseigné les secrets du métier.

Si vous voulez vous intéresser plus sur ce métier vous pouvez accéder ce lien. 

L’impact qu’un professeur a sur votre vie…

…. est sans équivalent. Si, à 50-60 ans, vous revoyez vos collègues de lycée ou de faculté, vous parlerez encore avec eux de vos professeurs !  L’école nous offre des amis pour le reste de notre vie, des leçons qui nous aident à nous développer et une nostalgie infinie. 

Malheureusement (ou pas exactement), tout le monde n’a pas l’habileté nécessaire pour enseigner. Quelque expérimentés que l’on soit dans un certain domaine, cela ne signifie pas nécessairement qu’on peut transmettre les connaissances aux autres. En outre, tout le monde n’a pas une empathie suffisante pour que l’on vous guide vers le bon chemin.

Un professeur, il doit vous enseigner de la grammaire, des mathématiques, mais surtout de l’empathie….

À chaque occasion, rappelez-vous ces gens qui vous ont changé la vie. Pour eux, un simple jour de travail, pour vous, un geste ou un mot décisif pour votre avenir. Pour eux, l’explication d’un exercice, pour vous, le premier pas vers votre prochaine carrière.

Combien de fois n’ai-je pas entendu :  « Initialement, je n’aimais pas la physique, mais j’ai eu un professeur qui… » il vous semble comme le début d’une histoire, n’est-ce pas ? Rappelez-vous ceux qui ont observé votre talent au dessin, au sport, à la chimie et qui vous ont dirigés exactement où vous deviez être.

De quoi je me crains le plus :

D’oublier jamais que moi aussi, j’ai été enfant, élève, étudiante. Moi aussi, j’ai eu besoin de plus que d’une explication. Moi aussi, j’ai voulu que quelqu’un entende que parfois, j’avais vraiment besoin d’encouragement. Je pense toujours avec émotion aux professeurs qui ont fait l’effort de céder quelques minutes de leur temps, pour aider soit à mes collègues, soit à moi. Ceux qui ont remarqué qu’on n’était pas ennuyeux, mais désorientés et pas désintéressés, mais tristes d’autres raisons.

Je suis consciente du fait que l’impact qu’ils peuvent avoir, peut être tant positif que négatif. Il est impossible qu’on satisfasse tout le monde, mais je dois traiter le métier de professeur comme ma vocation, pas un simple emploi d’où j’obtiens mon salaire – je peux réussir uniquement de cette manière.

Avec seulement un clique, vous pouvez accéder l’article en roumain aussi.

Pensez bien avant de devenir professeur ! Dans vos mains, se trouve l’avenir de votre pays !

Celui qui considère cette profession uniquement comme un plan de sauvegarde ne devrait pas aboutir à fêter la Journée mondiale des enseignants. Qui fait de son mieux, il reconnaît qu’être professeur est un métier difficile et qui le considère facile, il ne travaille pas suffisamment.

Je vous assure qu’être professeur ne signifie pas seulement ouvrir un livre et aller quelques heures chaque jour au travail…cela signifie des nuits blanches, des conseils partagés, d’efforts méconnus, des déceptions. Il n’y a ni de week- end ni de temps libre, au moins les premières 10 années.

Cependant, on entend aussi des voix douces qui, un jour où tout a mal tourné, nous disent : « Madame professeur, voudriez-vous que je vous dise le nouveau mot que j’ai appris ? ou « Madame professeur, savez-vous que juste de ce moment j’ai commencé à aimer l’anglais. » ……et tout semble devenir plus facile.

Être professeur dans l’enseignement roumain

Sur le redoutable enseignement roumain, on en écrit trop de la part de ceux qui n’ont aucun intérêt pour l’améliorer et trop peu du part de ceux qui se trouvent de l’autre côté de la barricade. Qu’il soit englouti en bureaucratie, on le sait déjà. Qu’on réussisse avec difficulté d’avoir l’assurance d’un emploi pour l’année prochaine, on le sait déjà.

Les livres scolaires sont anciens, les salaires faibles, le respect est au plus bas, les enfants sont abandonnés par le système, et surtout, par les parents. L’histoire, elle ne nous aide pas et la politique, elle ne fait plus de mal. Et toutes ces choses, elles doivent être supportées par les professeurs. 

Néanmoins, pourquoi on préfère surtout observer les personnes qui sont un mauvais exemple ?  Pourquoi ne veut-on pas glorifier les bons professeurs ? Peut-être qu’il s’agit du « pessimisme roumain » , mais ceci est une discussion pour une autre fois…

Mais si vous êtes encore curieux à apprendre sur les personnalités qui ont eu un grand impact, vous pouvez découvrir ici l’histoire de Gustav Klimt, un peintre célèbre.

En ce qui me concerne, je me rappelle le professeur de « maths » que j’ai rencontré il y a 6 mois avant le baccalauréat. Il m’a fait comprendre et apprécier ce sujet qui a été mon ennemi toute la vie. Je pense à mes chères professeures de langues étrangères qui m’ont guidée et qui m’ont aidée à aboutir où je suis maintenant.

Je me souviens de ma professeure d’anglais de faculté qui un jour m’a dit « je vois que tu n’es pas toi-même, aujourd’hui ». Pour elle, cela a été une simple phrase, pour moi, cela a été l’un des moments décisifs – moi-même, je voulais devenir ce type de professeur !   

Quand on dit le mot professeur, à qui pensez-vous?

 398 total views,  4 views today

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.