Comment devenir écologique en suivant ces 3 petites étapes

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
écologique
Photo: Pixabay.com

Traduction : Stănescu Andreea

Être écologique ne signifie pas nécessairement faire des efforts surhumains, mais se réfère souvent à de petits changements que nous pouvons faire dans notre vie quotidienne. C’est une vérité simple, mais qui peut susciter des sentiments décourageants et accablants dès lors que nous l’associons au fait que la planète sur laquelle nous vivons, celle à laquelle le commun des mortels ne pense souvent qu’en passant, a vraiment besoin d’aide.

 

Le réchauffement de la planète et l’augmentation des niveaux de pollution sont aussi réels que le sol sur lequel nous marchons chaque jour. En même temps, la clé pour ne pas se laisser déborder est de procéder étape par étape et de comprendre que les changements majeurs se produisent lorsque les gens travaillent ensemble.

Voici 3 petits pas par lesquels nous pouvons commencer la lutte écologique :

1. L’écologie, c’est moins de plastique

De nos jours, nous avons l’impression de vivre dans un monde en plastique. Et dans un sens, nous avons raison. L’un des changements mentionnés lorsqu’il s’agit de vivre de manière écologique est le remplacement du plastique par des alternatives biodégradables des mêmes produits. Souvent, cela n’est pas possible pour des raisons financières ou parce que certains produits en plastique ont des alternatives moins abordables.

Toutefois, qu’il s’agisse de remplacer les sacs en plastique que vous avez l’habitude d’emporter au marché ou au magasin par des filets en tissu, ou d’utiliser des pailles en métal ou en verre au lieu des éternelles pailles en plastique, à long terme, la différence se fera sentir dans le nombre de tonnes de plastique jetées chaque année.

Selon le Fonds Mondial pour la Nature, la quantité d’emballages en plastique produite dans le monde atteint 78 millions de tonnes, avec une augmentation estimée à 40 % d’ici 2030. Ainsi, tout petit changement fait une différence lorsque le plus grand nombre possible de personnes le font.

D’autres produits en plastique peuvent être remplacés par une alternative écologique en verre ou autres matériaux biodégradables :
  •     couverts et assiettes jetables ;
  •     les récipients en plastique utilisés pour le stockage des aliments ;
  •     baguettes en plastique utilisées pour remuer le café du distributeur.

 

2. L’écologie, c’est supprimer les courriels sans importance

Une chose que tout le monde ne sait pas, c’est que les courriels conservés dans la boîte de réception ont un impact assez important sur l’environnement en termes de pollution. En effet, tous les courriels, y compris les courriels non lus et les pourriels, sont conservés dans le nuage et ce dernier nécessite de l’électricité produite dans la plupart des pays du monde par des combustibles fossiles.

Selon The Good Planet Foundation, en 2019, environ 107 milliards de spams ont été envoyés et reçus en une seule journée. Mais combien d’entre eux ont été supprimés ?

C’est pourquoi il est idéal de supprimer définitivement les messages non pertinents, ceux qui se trouvent dans le courrier indésirable ou la corbeille – ceux dont nous savons qu’ils ne seront pas utilisés à l’avenir. Cela permettra d’économiser la quantité d’électricité utilisée pour les stocker.

 

 

3. Écologique signifie acheter des vêtements de manière responsable

Les vêtements, chaussures et autres textiles utilisés dans la vie quotidienne sont une cause majeure de pollution de l’eau et d’émissions de gaz. L’industrie de la mode rapide, qui produit des vêtements en grandes quantités et à des prix très bas, qui sont ensuite souvent jetés en raison de l’évolution rapide des tendances de la mode, y joue un rôle important.

Selon l’Agence européenne pour l’environnement, en 2017, la consommation de textile dans l’Union européenne a généré environ 654 kg d’émissions de CO2 par habitant. On estime également qu’au niveau de l’UE, une personne consomme 26 kg de textiles et en jette 11 kg chaque année.

Mais la situation écologique s’aggrave chaque année. Nous sommes donc confrontés à une crise de la pollution textile. Toutefois, l’achat de vêtements fabriqués à partir de matériaux durables n’est pas à la portée de tous en raison de leur prix élevé.

 

 

Cependant, une autre option écologique serait d’acheter moins de vêtements ou de fréquenter les magasins d’occasion. De même, lorsque nous voulons nous débarrasser de vieux vêtements, il est préférable de les donner ou de les recycler.

N’oublie pas que les petits pas comptent toujours plus que l’immobilisme ! Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons faire la différence, mais le changement écologique doit commencer par chacun d’entre nous.

Vous povez aussi lire cet article en roumain – Cum să devii eco-friendly urmând acești 3 pași mărunți

Sources:

 262 total views,  3 views today

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.