Le 21 août 1945 : Le début de la Grève Royale – 7 moments de l’instauration du communisme en Roumanie

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
la grève royale, 21 de agosto de 1945 , Huelga Real, 21 august 1945,Sciopero Reale
Vidéo en roumain : « 5 minute de istorie: Intrarea României în al Doilea Război Mondial » sur la chaîne YouTube TVR.

Auteur : Raluca Barboselu

Traduction : Mihaela Stanilescu

 

La période entre le 21 août 1945 et le 7 janvier 1946 est connue dans notre histoire comme la grève Royale. Dans cette période, le monarque a refusé de signer les actes du Gouvernement Petru Groza (gouvernement procommuniste, considéré illégal pour notre pays) et de recevoir les ministres en audience. Le Conseil des Ministres, pendant cette période, a continué à fonctionner illégalement.

 

Une première dans l’histoire nationale, le Premier ministre refuse la demande du Roi de démissionner, en considérant qu’il est soutenu par Moscou et que Staline a une autorité plus grande que le Roi. Le but principal du souverain était de remplacer le Gouvernement subjugué à Moscou avec un autre, représentatif aux forces démocratiques du pays. À ce moment-là, la Constitution démocratique du 29 mars 1923 était en vigueur et elle consignait le fait que la seule façon qu’un document devînt loi était que toutes les trois branches de la loi expriment leur accord : Le Sénat, L’Assemblée des Députés et le Roi (qui pourrait s’y opposer).

Lisez également l’article Le 26 avril 1992 : le roi Michel I visite la Roumanie pour la première fois après 1989.

Après le refus du Gouvernement et le début de la Grève du 21 août 1945, le roi refuse à son tour de participer à l’anniversaire d’un an du coup d’État du 23 août 1944 à la suite duquel notre pays a quitté l’alliance avec Hitler, événement d’une grande importance autant dans l’histoire nationale que dans l’histoire mondiale, étant donné le fait que cet événement courageux a mené au raccourcissement de la Deuxième Guerre Mondiale.

En janvier 1946, la grève commencée le 21 août 1945 s’arrête lorsque dans le gouvernement sont introduits un ministre du Parti national des paysans et du Parti National Libéral, fait qui a entraîné la reconnaissance formelle du gouvernement par les États-Unis et la Grande Bretagne. Des efforts considérables ont été faits par le souverain afin de maintenir le climat démocratique, mais on n’est pas arrivé aux résultats voulus.

L’histoire roumaine se dirigea vers une direction dangereuse, tout mouvement imprudent signifiait soit ta perte, soit la perte des autres, on pouvait devenir à chaque instant la victime de sa propre incapacité. Un jour ne ressemble plus à un autre, l’attitude des gens face à la réalité change à la vitesse de l’éclair. Toute décision que tu aurais prise, c’est comme si tu l’avais pris contre toi-même. – Le Roi Michel I de la Roumanie.

Étapes importantes dans l’instauration du communisme en Roumanie – La Grève Royale

Pour mieux comprendre le contexte historique, l’agitation politique et ce qui a déterminé l’existence de la Grève Royale, voici quelques moments clés dans l’instauration du communisme dans notre pays :

  • Après le coup d’état du 23 août 1944, le gouvernement Sănătescu est formé et il comprend pour la première fois un membre du parti communisme, Lucretiu Pătrășcanu:
  • Le 6 décembre 1944 un nouveau gouvernement est constitué. Les communistes contrôlaient déjà sept ministères avec des domaines clés tels que la justice, l’armée, l’intérieur et l’administration.
  • Le 6 mars 1945 le gouvernement Petru Groza, composé en totalité de ministres communistes est imposé directement du Mosco, par Andrei Visineski.
  • Le 21 août 1945 a lieu le déclenchement de la Grève Royale. Pendant l’année 1945, année de la Grève Royale, le gouvernement essaie la manipulation de l’électorat rural par des réformes agraires limitées.
  • Les élections du novembre 1946 sont massivement fraudées pour réaliser la victoire du Parti Communiste.
  • En 1947 sont éliminées les formes de résistance politique par l’élimination des partis historiques. Le premier visé a été le Parti National des Paysans, parce qu’il avait le plus grand soutien électoral. La fameuse piège de Tamadau a lieu, ou les représentants du Parti des Paysans sont accusés d’espionnage et après mis en prison. Iuliu Maniu et Ion Mihalache ont été condamnés à la prison à vie. Après peu de temps, le Parti National Libéral s’est dissout.
  • Le 30 décembre 1947 le Roi Michel I est forcé à abdiquer à cause des circonstances du déclenchement d’une guerre civile.

L’histoire de notre pays reste une source infinie de contes qui nous aident à mieux comprendre la société dans laquelle nous vivons. Après avoir terminé la lecture de cette page d’histoire du 21 août 1945 on t’invite à lire Mihai Viteazu, le 27 mai 1600 et l’union des pays roumains si tu veux connaître davantage de l’histoire nationale.

Lisez également les versions de l’article sur la Grève Royale en :

Sources – La Grève Royale et l’instauration du communisme en Roumanie 

 198 total views,  3 views today

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.